Bovinext

Un faible poids naissance pour maintenir de la précocité

Voici les détails des travaux du projet Beefalim 2020, testant différents systèmes pour diminuer l’empreinte carbone des élevages allaitants, notamment sur l’apport de précocité sur génisses.

Résultats des travaux Beefalim 2020 :

Une variabilité individuelle importante de consommation entre les animaux au sein d’un même lot d’engraissement : Pour un même GMQ de 1700g/j, des efficacités alimentaires qui varient de 0.19 à 0.14, ce qui signifie des ingestions de 9 kg MS/j à 12.5 kg MS/j.

Relations entre croissance post-sevrage et poids à la naissance : pour un même potentiel de croissance, il y a des génisses qui naissent avec un PN élevé et un PN faible, il n’y a donc pas de corrélation entre poids naissance et croissance

Parmi les génisses à bonne croissance post-sevrage :

  • Celles qui ont un PN élevés sont tardives (âge à la puberté élevé, moindre dépôt adipeux, moins efficientes)
  • Celles qui ont un PN plus faible sont précoces (âgé à la puberté plus jeune, réserves adipeuses plus élevées, plus efficientes)

 

Source : Résultats Beefalim 2020, GAV 2019, IDELE

Poste un commentaire