UNE AUTRE VOIE POUR L'ELEVAGE ALLAITANT

Caractéristiques maternelles

  • Capacité de lactation optimale améliore le poids des veaux au sevrage
  • Faible poids à la naissance facilite le vêlage
  • Bonne viabilité/taux de survie des veaux maximise le nombre de veaux
  • Fertilité accrue taux de conception élevés
  • Durée de gestation 276 jours, Intervalle Vêlage-Vêlage < 365 jours
  • Taille moyenne faibles coûts de maintenance   
  • Puberté précoce premier vêlage à deux ans
  • Maintien de la vigueur hybride maximise la fertilité et viabilité des veaux

Caractéristiques des géniteurs terminaux

  • Taureaux fertiles et actifs ratio vaches à taureaux élevé
  • Taux de croissance élevé accroît le rendement
  • Bonne carcasse accroît la valeur commerciale
  • Bonnes qualités gustatives potentiel marketing

Caractéristiques de la race

 

DES QUALITÉS MATERNELLES RECONNUES

  • Faible poids de naissance/vêlage facile
  • Grande précocité : vêlage à 2 ans
  • Excellente fertilité :  productivité numérique
  • Gabarit adulte intermédiaire : faible coût d’entretien
  • Bonne capacité d’allaitement
  • Animaux sans cornes
  • Tempérament calme
  • Rusticité et longévité (8 vêlages)

 

UNE PRODUCTION BOUCHÈRE ADAPTÉE

  • Très bonne croissance
  • Carcasses homogènes
  • Excellente qualité de viande

 

OBJECTIF « REVENUS »

  • Optimisation des ressources fourragères, amélioration de l’efficacité alimentaire, réduction des GES, valorisation des prairies
  • Réduction des coûts d’élevages
  • Performance maternelles et bouchères

Caractéristiques innovantes

Précocité

La race a été conçue pour atteindre la puberté à un âge précoce, de sorte que les génisses vêlent pour la première fois à deux ans. Cette puberté précoce a été rendue possible grâce à l’introduction de race anglaise  comme l’Angus.

Elle est également due à l’utilisation de taureaux ayant une bonne circonférence scrotale. Il a en effet été démontré dans plusieurs études que les filles de taureaux dont la circonférence scrotale à 400 jours est de plus de 34 cm, parviennent à la puberté à un âge précoce. La sélection des taureaux s’est donc intéressée à ce caractère.

Les génisses peuvent vêler naturellement à deux ans, sans avoir une ration trop riche. L’objectif de poids des génisses au premier accouplement est de 400 kg à 14 mois. Ensuite, la ration doit être conduite de sorte que l’état corporel des femelles soit de 3 au vêlage.

Effet hétérosis : Fertilité, rusticité et vigueur

La diminution de fertilité en race pure entraîne des pertes considérables au sein des élevages bovins. De manière générale, l‘effet hétérosis ou vigueur hybride dont bénéficient les animaux, permet d’améliorer certains caractères peu héréditaires (fertilité, rusticité, vigueur des veaux). Il faut prendre en considération qu’une vache vide augmente de manière significatif l’intervalle vêlage-vêlage, et représente un temps d’entretien non productif et coûteux.

Les données montrent que les taureaux composites augmentent en moyenne de 30 % le taux de gestation sur une période de reproduction de 6 semaines par rapport aux taureaux de pure race.

Des veaux vigoureux posent moins de soucis aux éleveurs, ont accès au colostrum plus rapidement, et donc présentent moins de mortalité par la suite.

Qualité de viande et petit format

La maturité sexuelle hâtive est associée à une tendance à déposer précocement du gras à un poids léger. Cela permet d’observer plus tôt du gras intramusculaire ou persillé, et également d’éviter la formation de collagène, pour ainsi conserver la tendreté du muscle. En effet, depuis plusieurs années, la tendance évolue du côté des consommateurs, ils mangent moins de viande mais privilégient la qualité à la quantité.

La précocité permet également d’obtenir un arrêt de croissance plus rapide, pour un poids carcasse intermédiaire. Cela a aussi des conséquences sur la taille adulte des vaches, 650 kg vif, pour une rentabilité supérieure avec une diminution du coût d’entretien

Enfin, la diminution des gabarits diminue le poids de naissance des veaux, et améliore la facilité au vêlage (96% de vêlages sans assistance). Par ailleurs, les veaux conservent une bonne croissance jusqu’au sevrage.

Efficacité alimentaire

L’efficacité alimentaire est une clé majeure dans les résultats technico-économiques car l’alimentation représente autour de 50% des coûts de production en élevage bovin. Sélectionner des animaux sur leur efficience alimentaire est possible car l‘héritabilité pour ce type de caractère est de l’ordre de 0,35. Ainsi, lors d’un contrôle individuel de taureaux au sein d’un même lot, il est possible d’observer une différence de 25% de consommation d’aliment pour un même gain de croissance, entre les taureaux les plus efficients et les moins efficients. Cela correspond environ à une différence de 1 à 1.5 kg/jour/taureau. 

Outre les gains d’efficience alimentaire, il est important de mettre en avant que les animaux valorisent très bien les surfaces herbagères, ce qui évite la compétition avec des surfaces arables destinées à l’alimentation humaine.

Enfin, la sélection sur l’efficacité alimentaire n’impacte pas les autres caractères de sélection, ce qui en fait un atout incomparable pour l’avenir.

Croissances attendues en fonction des conduites d’élevages