Bovinext

Le projet Marc II, un schéma qui marche chez Marc !

Marc Andriot, adhérant à Bovinext et éleveur bovins en Saône-et-Loire (71), a tout de suite adopté le concept développé par la race Stabiliser.

Des animaux faciles à élever, des veaux vigoureux sur des vaches qui vêlent sans problème, avec des qualités bouchères d’avenir (précocité, gras, persillé).

C’est suite à l’article sur la Stabiliser publié en décembre 2015 dans réussir bovin viande, que Marc s’est tout d’abord intéressé à cette race.

Tout commença dans les années 80 aux USA, avec le développement du projet MARC II, au sein de l’unité de recherche agricole USMARC.
Ce projet consistait à tester plusieurs schémas de croisement de races allaitantes, pour définir lequel était le plus performant.
C’est ainsi que la race Stabiliser est apparue, une population à noyau ouvert dans laquelle il y a 50% de races britanniques (Angus, Hereford) et 50% de races continentales (Simmental,Gelvieh), et un fort effet hétérosis.

Ainsi, sont nés chez Marc Andriot à partir de fin 2018, des animaux purs remarquables issus d’embryons Stabiliser et également des croisés F1 (50% Stabiliser 50% Charolais).

Belles performances pour PEPS PP, un jeune mâle issu d’embryons, né le 15/03/2019, poids naissance 37 kg (sans aide au vêlage sur génisse).

Fils du taureau BLACK RESOLUTION, il performe avec un poids supérieur à 500 kg à presque 1 an, soit une moyenne de croissance de 1335 g/j depuis la naissance.  Il va bientôt être utilisé pour la reproduction dans le troupeau.

Il incarne les valeurs défendues par la race Stabiliser : obtenir des veaux de faible poids naissance, peu conformés, qui ensuite se développent et exprime leur très bon potentiel de croissance, comme l’exemple de PEPS.

“A peine la vache commence à travailler, que le veau est déjà dehors, et gambade dans le box au bout de 10 min” tel fut l’étonnement de l’ensemble des éleveurs lors de l’arrivée des premiers veaux.

Ce mâle porte bien son nom, car il était très vigoureux à la naissance, et ne manquait pas de peps.

Ainsi, vos vêlages se font sans problèmes et vous conservez de très bonnes qualités bouchères sur vos animaux.

PEPS PP est un jeune mâle très prometteur !

 

Voilà un autre mâle, lui rouge, et très prometteur, PREMIUM PP, qui aspire à une grande carrière. Avec cet animal, nous avons du haut de gamme, avec une croissance de 1450g/j, pour un poids de 550kg à presque 1 an. Il est par ailleurs homozygote sans corne et l’ensemble de sa progéniture sera sans corne.

Fils du taureau STANTHEMAN, PREMIUM PP a tout juste 11 mois, possède toutes les qualités requises pour devenir un grand reproducteur !

 

 

 

Le mercredi 26 février 2020, fut également l’occasion pour des éleveurs venus tout droit de Côte d’Or (21) et de Loire (42), d’observer les premiers animaux de ce troupeau.

Après une première année de développement, le constat de Marc Andriot est le suivant :

Des animaux qui vêlent sans problème, sans corne, des veaux vigoureux, des animaux calmes,

Mais également une bonne croissance :

Pour les femelles pures Stabiliser : 960 g/j naissance sevrage
Pour les femelles croisés F1 Stabiliser Charolais : 830 g/j naissance sevrage

Pour les mâles purs Stabiliser : 1260 g/j naissance – 1 an
Pour les mâles croisés F1 Stabiliser Charolais : 1185 g/j naissance – 1 an

Donc des résultats très bons en race pure, et qui s’expriment déjà en première génération de croisement.

Par ailleurs, l’adaptation des animaux suite au sevrage vers l’atelier d’engraissement s’est faite beaucoup plus facilement qu’avec le troupeau historique charolais.

Cette année, une grande partie du troupeau a été croisée avec des taureaux Stabiliser.

Voici des vidéos afin de visualiser les phénotypes possibles et la morphologie des produits de croisements entre du Stabiliser et Charolais :

 

 

Félicitation à l’éleveur pour ces très belles performances !